mercredi 24 mars 2010

Journée "Collège mort" et Dramatique rendez-vous à l'IA



Le jour se lève sur le collège l'Estaque, pour une journée qui je pense sera un tournant dans notre lutte.

Après une nuit pleine de doutes pour beaucoup et pour diverses raisons : stress de l'entretien, mail de la direction concernant un commentaire du blog, cohésion du groupe revendicatif, adhésion et synergie avec les autres établissements, soutien des syndicats, nous voici tous debout pour une journée décisive.

Le mouvement des parents "école morte" porte ses fruits, seulement 15% d'élèves présents en cours. Pendant ce temps un débat est mené devant le collège pour expliquer une n-ième fois les revendications et les attentes.



Je suis désolé pour l'opération "partage ta route" qui n'a pas été prévenue comme cela a été dit précédemment dans un des commentaires, ils ont pu toutefois faire leur présentation en réunissant toutes les classes sur un même créneau.


Les professeurs se sont réunis en assemblée générale pendant ce temps pour se mettre d'accord sur les revendications à l'inspection académique. Elles seront les mêmes que celles déjà données à la première réunion, il y a plus de trois semaines maintenant.
Les cours, comme prévu ont lieu le matin malgré le peu d'élèves présents.

Une fois les cours terminés, direction l'Inspection Académique de Marseille pour un très mauvais remake de la réunion du 4 mars, cliquer ici pour voir le diapo ( pas encore traité ).



Devant l'inspection académique, à notre plus grand regret seul le collège l'Estaque est vraiment représenté en force : une quarantaine de personnes et non "deux trois illuminés" comme certains sembleraient le dire.




Quelques autres établissements (Saint Exupery notamment, la fcpe des chartreux ) sont présents mais pas en grand nombre.

Avant notre réunion avec l'inspecteur de l'académie, un discours par un délégué syndical est fait sur le parvis : ce ne sont plus 88 postes supprimés dans les Bouches du Rhône mais 99,5 postes et cela obtenu après négociation, le nombre était encore plus haut avant.

Mme Raous prend la parole pour exprimer une formule trouvée par M. Jayle : il ne faut pas regarder la dernière goutte rajoutée dans le vase de nos problèmes cette année mais tout le vase en entier et en ce moment il déborde !

Après cela, la réunion débute, la déléguée syndical Sud n'est pas admise pour une question de sureffectif ( 7 au lieu de 6 ) problème qui nous caractérise on dirait. Bizarre toutefois que dans ce dépassement, on ne puisse pas passer outre.

Je vous rapporte maintenant les paroles de l'inspecteur académique données par nos représentants.

Le ton est sensiblement différent du premier rendez-vous. Les paroles mielleuses ne sont plus à l'ordre du jour mais un ton sec et très froid semble dominer :

La pétition de 733 personnes remise est posée sans un regard, avec mépris
Sureffectif au collège : simple on enlève deux classes et on supprime des postes
H/E à 1,3 pas important et pas représentatif
Trop d'élèves en difficultés ou décrochés au collège : c'est la faute des profs qui notent trop sévèrement puisque les bons résultats sont là au brevet
Les parents semblent aussi ne pas se préoccuper de l'avenir de leur enfant et l'opération collège mort pourrait si elle venait à se poursuivre amener à des suppressions d'allocation familliale reprenant ainsi les paroles de notre "cher " président.
Les effectifs sont trop grands par classe mais depuis quand cela empêche t-il la réussite des élèves ???
Menace larvée de s'en remettre au préfet en ce qui concerne les tentes devant le collège pour une intervention policière.

Bref, la politique de casse du système éducatif est clairement assumée ! Aucune avancée n'est donnée à nos revendications. Les parents et professeurs qui ont fait un travail énorme pour préparer cet entretien craquent à la sortie. Beaucoup sont en pleurs et je dois avouer que moi-même en écrivant ces lignes maintenant, j'ai les larmes qui me montent au yeux en repensant à tout cela.
Devant le parvis de l'Ia, nous sommes aussi interpellés par une mère de famille seule avec 5 enfants qui vient de se voir refuser l'inscription d'une de ses filles dans l'établissement de son choix, ses angoisses et ses pleurs fait encore monter l'émotion d'un cran.

Après cette tristesse, mêlée à beaucoup de fatigue pour nous tous, commence à surgir du groupe un sentiment de révolte, on ne peut rester les bras croisés à cette tentative de discrédit nouvelle qui s'ajoute à celles récurrentes de la direction de notre collège.
Il faut ajouter que la principale était présente pendant toute la réunion, opinant du chef aux paroles de son supérieur hiérarchique.

Notre mouvement ne peut s'arrêter là ! Nous allons essayer de fédérer un maximum d'établissements à notre cause qui doit être commune : contrer la casse programmée et assumée du système éducatif français !
A partir de demain, nous allons réfléchir à la poursuite du mouvement sous diverses formes qui risquent de devenir plus importantes et variées. Il est prévu des assemblées générales de professeurs demain à 7h30 et 12h30 pour discuter de la suite à donner. Une réunion avec les parents est aussi prévue à 19h au MMA de l'Estaque gare.

Et de repenser à ce fameux article publié sur ce post que je vous conseille vivement :Avec nos enfants a bord du Titanic !
Et là, j'ai envie de dire : "Iceberg, Droit devant !"

Il me vient à l'esprit une chanson de Saez qui me semble tout à fait coller à cet article. Elle a été écrite à après le score du FN au premier tour des élections présidentielles de 2002. Elle a été proposé en téléchargement gratuit par universal music cf le lien suivant


14 commentaires:

  1. Il ne faut pas se décourager vous êtes de bon profs et de bon parents c’est surement ça qui gène

    RépondreSupprimer
  2. Je vous rassure je ne suis pas du tout découragé mais remonté comme une pendule, je vous previens le ton de ce blog risque de changer...

    RépondreSupprimer
  3. Monsieur, vous vous etes donné a fond et vous vous donnez toujours a fond... Sachez que derrière vous il y a enormement de personnes... Les professeurs, parents d'élèves et élèves et même d'autres personnes de ville differentes voir pays differents! Donc ce n'est pas la principale, l'adjointe ou autre qui va nous et vous destablisier.

    En ce qui concerne l'IA, je ne sais pas encore ce qu'il c'est passé mais je pense que si c'etait des gens un minimum censés, ils vous aurait donné ce que vous voulait, surtout que ce n'est pas la lune...

    RépondreSupprimer
  4. L'audience avec l'IA est en effet catastrophique, mais l'opération "collège mort" est une réussite!!!!
    Ne nous laissons pas abattre!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Oui, le titre peut être mal compris.

    RépondreSupprimer
  6. venez nombreux à la reunion de demain soir

    RépondreSupprimer
  7. parent d'un élève de 6ème :
    Bonjour, j'étais passé rencontrer les professeurs et parents au campement pour vous soutenir en fin de semaine derniere mais je ne suis pas revenu depuis pour raisons professionelles. Nous avons respecté le mouvement "college mort" et espérons que cela a été une réussite.
    quelle est la prochaine étape pour influencer l'IA de céder à notre cause ?

    RépondreSupprimer
  8. Je vous bon courage pour cette action, un grand bravo aux parents et professeurs qui se battent pour l'éducation des enfants. Continuez !
    Michèle

    RépondreSupprimer
  9. En effet, ne vous laissez pas démobiliser: l´objectif de l´IA, c´est de tester vos forces, d´essayer de vous désunir et de vous décourager!
    Alors, réagissez à l´inverse : serrez-vous les coudes, tous les profs et les parents, faites bloc, et montrez-vous déterminés!
    Je vous souhaite beaucoup de courage, quoi que vous fassiez, quoi que vous décidiez!!!

    RépondreSupprimer
  10. Monsieur SEMANE24 mars 2010 à 21:31

    Bonsoir à tous, je viens d'envoyer un bref compte-rendu à notre équipe. On va continuer à défendre les intérêts de nos élèves, de notre établissement dans un mouvement fédérateur et hétérogène comme notre beau collège.

    Courage à tous!

    RépondreSupprimer
  11. Merci mille fois pour cette lutte de protection pour notre école.Merci pour votre courage et la beauté de votre action. Je suis très fière de vous.

    RépondreSupprimer
  12. c est franck un des des campeurs merci pour votre soutient ont ne lachera rien faite moi confiance....... merci encore franck

    RépondreSupprimer
  13. Bonsoir mon fils élève de sixième, viens de me signaler que l'infirmière du collège lui avait dit hier : " Tu dois venir aujourd'hui sinon tu auras deux heures de colle même si tu es mourant, aucune excuse sera accepté.". Je trouve cela un peu limite venant de la part d'une infirmière...

    RépondreSupprimer
  14. Ah oui, je ne suis pas juriste pour savoir si cela est légal ou non. Mais en tout cas en dénoncant ces intimidations sur un des commentaires de ce blog cela m'a valu un mail de la direction...

    RépondreSupprimer