mercredi 3 mars 2010

Le rendez-vous à l'inspection académique


Ce matin, malgré la forte pluie accompagnée de bourrasques de vents, des parents d'élèves ont fait part de leur mécontentement devant l'entrée du collège ainsi que quelques élèves. Ils soutienent le mouvement initié par les professeurs.

Cet après midi, une vingtaine de professeurs et parents d'élèves ont accompagné la délégation chargée de défendre nos positions à l'inspection académique constituée de : Mme Ouznani, Mr Semane, Mr Mimran,Mr Faure de Mme Raous représentante des parents d'élèves ainsi qu'un délégué syndical du Snes.

Après plus d'une heure et demi de discussion avec l'adjoint à l'inspecteur d'académie adjoint Mr Demougeot. Il est ressorti, les faits suivants :

1) On faisait un travail "formidable" pour amener des élèves en difficultes à une bonne réussite au brevet ( sans compter les élèves perdus en chemin 50 par cohorte entre la 6eme et 3eme)

2) Oui le collège est en sur-effectif, Mr Demougeot promet un plan de diminution en 5 ans pour faire passer les élèves de 650 à 600 sans preciser comment il allait réaliser celà et en rejetant la faute sur la gestion du conseil général

3) Oui on avait raison sur le rapport H/E ( Nombres d'heures par élève ) très faible par rapport aux établissements qui acceuillent le même public. L'adjoint nous a conseillé de lui présenter des "projets" d'aménagements d'horaires ( module,soutien,...) Mais qu'en raison d'un contexte économique difficile, il ne fallait pas s'attendre à des miracles. De plus,les augmentations horaires seraient données en fin d'année scolaire

Nos représentants ont lourdement insisté sur ce point pour avoir des réponses rapides avant la prochaine convocation de la commission permanente.

Il a été décidé une assemblée générale demain matin à 7h45 pour savoir quelle suite donner au mouvement.

2 commentaires:

  1. Merci pour ton site. Que tout le monde continue à défendre notre collège.

    M. SEMANE

    RépondreSupprimer
  2. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient!
    On assiste à un démantélement systèmatique de l'Education Nationale pour arriver à un enseignement privé.

    RépondreSupprimer